BRANCHE INFRASTRUCTURES Savoir faire la différence

1928

Maurice Sellier, Michel Trux et Pierre Meunier, ingénieurs chimistes lyonnais, fondent l’entreprise. Convaincus que le bitume représente le seul revêtement routier valable, ils décident de le mettre en émulsion alcaline avec de l’acide abiétique provenant de la résine de pin (ou de la colophane) et du silicate de soude (formule « été ») ou du silicate de potasse (formule « hiver ») et déposent le brevet du Micmell à Lyon. De nombreux autres émulsions et liants suivront.

1928-Societe-Chimique-de-la-route.png

  • 1959 : la Société Chimique de la Route élargit ses activités vers les travaux hydrauliques.
  • 1967 : Total devient l’un des principaux actionnaires de la Société Chimique de la Route. La même année, l’entreprise acquiert l’un de ses principaux concurrents, la société Lassailly et Bichebois. L’opération donne naissance au premier fabricant français de liants.
  • 1973 : la Société Chimique de la Route entre dans le groupe Fougerolle.
  • 1980 : la Société Chimique de la Route reprend la société Gailledrat.
  • 1989 : la Société Chimique de la Route reprend les sociétés Roland Frères et Roland Fils, renforçant son pôle Terrassement.
  • 1992 : La Société Chimique de la Route change de dénomination sociale et prend le nom de SCR.
  • 1995 : SCR signe le protocole d’acquisition de l’entreprise Piani, spécialisée dans les réseaux.